Pourquoi investir en SEO ?

Le référencement de votre site semble sans fin : toujours plus de contenus, toujours plus de liens, toujours plus d’actions… Est-ce bien utile ?
idées pour augmenter le trafic en référencement naturel
Sommaire :
    Add a header to begin generating the table of contents

    Créer ou refondre son site internet demande toujours du temps et de l’argent, surtout s’il s’agit d’un e-commerce. Quand vous pensez en avoir fini avec ce projet, on vous dit qu’il faut poursuivre les efforts en référencement naturel, encore et encore.

    En plus, on vous annonce qu’il est impossible de garantir une position…
    Alors, est-ce que ça vaut vraiment la peine de dépenser de l’argent pour le SEO ?
    Pourquoi parler d’investissement ?

     

    Le référencement naturel n’est pas gratuit

    On entend souvent que le SEO est du référencement gratuit, contrairement au SEA.
    Ce n’est pas vrai.

    calculatrice et stylo

    Oui, il y a bien une différence majeure entre SEO et SEA :

    • avec le SEA, vous payez pour que vos annonces soient visibles
    • avec le SEO, il n’y a pas d’enchère ni de facturation si votre site est affiché dans les résultats de recherche et que des gens cliquent sur le lien

    Vous n’êtes pas facturé à chaque affichage / clic ou conversion générée, c’est certain.
    Mais pour autant expliquer que le référencement naturel est gratuit est faux.

    Le référencement d’un site internet demande du temps et des compétences.
    Très souvent, des corrections techniques ou des développements vont être nécessaires.
    Pour acquérir des liens, il va falloir mener des campagnes d’achat ou d’échange de liens, monter son propre réseau, mener des actions de communication pour vous rendre visible et inciter les gens à parler de vous, etc…

    Selon la taille de votre structure, vous ou votre équipe allez travailler longuement et prendre du temps pour comprendre, cadrer, piloter et suivre chacune de ces actions.

    Peut-être allez-vous rédiger vous-même vos contenus ?
    Peut-être allez-vous passer des heures à contacter des blogueurs et des sites influenceurs pour leur faire découvrir votre nouveau service / produit, pour essayer qu’ils parlent de vous ?
    Si vous travaillez 10 heures par semaine sur l’optimisation de votre site et la création de contenu, à combien chiffreriez-vous cela ?

    Ou bien vous allez faire appel à un prestataire ?

    Dans tous les cas, vous aurez besoin de ressources : temps, compétences, budget.
    Et plus vous voudrez aller loin en SEO, plus vous aurez besoin de ressources.

    Donc oui, le référencement naturel est exigeant et peut coûter (très) cher.

     

    Des actions mesurables

    La question des chiffres et des KPI (les indicateurs clés de performance) est facilement sujette au débat.
    Notamment parce qu’en SEO, si vous aviez la mauvaise idée de vouloir payer un prestataire à la performance, il pourrait sortir facilement plein de chiffres pour / contre.
    Mais cela fera l’objet d’un autre article !

    Toujours est-il qu’il est effectivement possible de mesurer la majorité des actions menées sur un site et pour booster son référencement.

    courbe de croissance analytics, trafic web SEO

    Le premier, simple et facile : le trafic.
    Avec des bonnes pratiques en référencement et avec une stratégie adéquate, le trafic de votre site doit logiquement progresser au fil des mois.

    Couplé au temps passé sur la page, aux actions menées sur le site, aux conversions… il est aussi possible de savoir si ce trafic est qualifié.

    Quant au suivi des positions, même si là encore cette notion n’est plus exacte tant elles peuvent varier d’un jour à l’autre, globalement… oui, vous pouvez suivre (et tester !) l’amélioration de vos positions dans les résultats de recherche.

    En fait, ce qui est génial avec le web c’est que vous pouvez tracker énormément de choses et recueillir beaucoup de données.
    Comparez cela à un flyer, une affiche ou un encart dans un magazine… avec le SEO, il est bien plus facile de savoir si vos efforts ont payé.

    Lorsque vous investissez en SEO et que vous suivez à la fois vos progressions et votre concurrence, vous êtes en mesure d’analyser quelle stratégie paie et quelles actions s’avèrent rentables.

     

    Quel intérêt si la première position n’est pas assurée ?

    Gagner des positions et augmenter son trafic grâce au SEO, c’est bien beau… mais en même temps tous les référenceurs vous répètent qu’ils ne s’engagent pas sur la 1ière position des résultats de Google.
    Alors à quoi bon ?

    Certes votre site n’est pas le seul positionné sur une requête donnée. Vos concurrents évoluent aussi, les clients changent leurs habitudes, Google modifie ses algorithmes…
    Cependant dans l’ensemble, le SEO est relativement stable si vous respectez les guidelines.

    J’entends par là qu’à part l’utilisation de techniques pénalisables par Google (black hat etc) ou grosse boulette de votre part / de la part de votre prestataire, si votre site atteint une certaine autorité et se positionne en première position, il ne va pas dégringoler subitement à la 3ième page.

    Si pertes de positions et de trafic il y a, vous devriez le voir venir et pouvoir réagir avant que cela ne devienne catastrophique.
    Ainsi, même dans les périodes difficiles, un site bien optimisé pour le SEO sera davantage enclin à résister aux tempêtes et à maintenir le cap, générant toujours du trafic et du business.

     

    Capter un trafic qualifié

    Pourquoi voulez-vous augmenter le trafic sur votre site web ?
    Pour toucher le public que vous visez. Que vos prospects découvrent votre marque, vos produits et services. Que vos lecteurs découvrent vos articles et reviennent…

    Bref, que les personnes potentiellement intéressées par votre activité passent par votre site.
    Le but : générer du lead, des ventes, des réservations.

    Il vous faut donc un trafic qualifié !
    Lorsque vous optimisez une page pour le référencement naturel, via une petite étude de marché, de la concurrence et des mots-clés, vous vous faites une bonne idée de ce qui pourrait intéresser votre cible. Et vous optimisez la page en conséquence.

    Prenons un exemple :
    vous vous êtes lancé(e) dans l’élevage de chiens, des beaucerons et uniquement cette race.

    Si vous optimisez mal votre site et vous concentrez seulement sur « élevage de chiens », vous allez tenter de vous positionner sur une requête large, qui est aussi visée par pas mal de monde :

    « Elevage de chien » = +4 000 recherches mensuelles.

    Et c’est pour le moins vague… que cherchent ces personnes ?
    Comment bien élever un chiot ? Un magasin d’animalerie pour acheter un chiot ?
    D’autres races : des Yorkshires ? Des Labradors ?
    Voici pour cette requête :

    « Elevage labrador » = 2 400 recherches mensuelles.

    Alors qu’en fait, vous ne visez que les personnes qui cherchent un beauceron. Et cette requête est bien moins concurrentielle :

    « Elevage de beauceron » = 1 000 recherches mensuelles.

    Vous concentrez vos efforts sur le cœur de votre activité, et vous vous assurez que les personnes qui vous trouvent sont intéressées par ce que vous proposez.

     

    Diversifier votre trafic

    Pour acquérir plus rapidement du trafic, vous pouvez bien sûr opter pour d’autres canaux et notamment de la pub :

    • Google Ads
    • Pubs Facebook

    Le problème avec ces canaux publicitaires, c’est que dès l’instant où vous arrêtez de payer votre visibilité et votre trafic s’effondrent (je ne parle pas ici de community management).

    D’ailleurs, tout comme en référencement naturel, ces écosystèmes sont changeants.
    Ce n’est pas parce que vous payez que vous êtes à l’abri des problèmes ou que Google Ads et Facebook vont vous garantir un retour sur investissement.

    Comme ailleurs, les algorithmes évoluent, les habitudes des clients évoluent, la concurrence peut subitement s’accroitre et faire s’envoler le prix des enchères…

    algorithmes et code matrix

    Vous ne maîtriserez ni ne décoderez jamais totalement le fonctionnement de tous ces algorithmes.
    Diversifier les sources de trafic, c’est vous assurer que si un canal devait défaillir ou être subitement beaucoup moins performant, cela ne remettrait pas en question tout votre modèle économique du jour au lendemain.

     

    Pérenniser votre activité

    Le SEO est un travail de longue haleine et nécessite des efforts constants sur le long terme.

    Le but est que si aujourd’hui votre trafic est de 2 000 visites par mois, dans 6 mois ce sera peut—être 3 500 visites mensuelles, puis 6 000 ou 10 000 au bout d’un an.
    Vos contenus vont continuer à s’étoffer, votre domaine va continuer à gagner de l’autorité tout en gagnant en ancienneté.

    Plus les performances et le poids de votre site progresseront, plus il gagnera en stabilité dans les résultats de recherche, car il sera reconnu comme un site fiable et pertinent.

    Aujourd’hui, une nouvelle page mise en ligne n’a peut-être quasiment aucun poids et doit faire ses preuves face à la concurrence, doit montrer patte blanche à Google… c’est beaucoup d’efforts !
    Dans 1 an, votre site aura gagné en « puissance » et en autorité. Chaque nouvelle page sera d’autant plus renforcée.
    Un nouveau contenu mis en ligne ne sera pas une bouteille à la mer, en espérant qu’un jour quelqu’un quelque part lise le message. Ce sera un discours d’autorité qui résonnera et trouvera tout de suite un public.

    Avec une bonne stratégie et les efforts adaptés sur le long terme, plus votre site gagnera en poids et plus vos actions seront rentables.
    Vous vous positionnerez plus facilement sur de nouvelles requêtes, tout en continuant à capitaliser sur le passé.

     

    Elargir le champ des possibles

    Le référencement naturel ne vise pas seulement à se positionner sur quelques requêtes concurrentielles, limitées et où tout le monde voudrait apparaître.
    Il y a des milliards de pages web en ligne, mais seulement 10 places sur la première page de Google.

    Pour augmenter votre trafic et toucher plus de monde, il faut développer ce qu’on appelle la longue traine.
    La longue traine, c’est un semble de requêtes complémentaires à la requête principale, et avec plus de mots-clés utilisés. Par exemple en ajoutant des notions de temps, de lieu etc.

    En reprenant l’exemple précédant de l’élevage de chiens :
    – « elevage de chien » est la requête principale
    – « elevage de chiens en Bretagne » ; « elevage de chiens pour la famille » ; « elevage de chiens de race pour concours » … c’est une longue traine.

    Je reviendrai en détails sur cet aspect dans un autre article.

    Et pour cela, vous allez peut-être proposer des pages différentes avec des informations complémentaires et plus précises pour chaque requête.
    L’ensemble étant agencé dans le site selon une structure définie et optimale. Bref, c’est de l’optimisation.

     

    Ne pas vous laisser distancer par vos concurrents

    Pendant que vous vous posez des questions et n’agissez pas sur votre site, vos concurrents eux continuent de travailler.
    Ils ne vont pas s’arrêter d’améliorer leur site et leurs services juste parce votre site semble stagner. Il s’agit d’une compétition sans fin, d’une course au succès où vos concurrents cherchent à vous plaquer au sol !

    Joueurs de football américain qui se poursuivent

    En SEO malheureusement, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers.
    Même si vous atteignez la première position sur une requête concurrentielle et très intéressante pour votre business, vous n’avez aucune garantie que cela ne changera pas.

    En fait, si une fois un objectif atteint vous cessez tout effort… c’est même l’inverse :
    je peux vous garantir que vous ne conserverez pas votre positionnement.

     

    Rassurer vos clients et prospects

    Bien positionner son site c’est aussi une question d’image.

    Vous avez certainement une entreprise sérieuse. Vos produits ou services sont de qualité. Vos collaborateurs sont des personnes impliquées et professionnelles. Vous êtes même très à cheval sur nombre de valeurs, faites des efforts pour limiter votre impact environnemental etc.
    Ok… mais il en sait quoi, votre prospect ?

    Trouver facilement une entreprise et tout un tas d’informations à son sujet, pouvoir facilement naviguer sur son voire ses sites, trouver directement des avis clients… Voir que l’entreprise est bien présente sur d’autres sites « référence » comme Google My Business, les pages jaunes etc.
    Ce sont autant de signaux rassurants pour un prospect.

    Si lorsqu’on cherche votre société votre site est relégué à la 3ième page sur votre propre nom… ça ne fait pas très sérieux.
    C’est « petit » non ? Ne même pas être visible sur le nom de sa société c’est la base tout de même ?

    A l’inverse, en travaillant correctement votre référencement sur le long terme il y a un effet boule de neige !
    Je cherche une information sur le sujet X, je trouve la société A.
    Pour le sujet Y ? Idem, la société A est encore visible.
    Ah, et j’ai des questions à propos des sujets Z et W… oh, encore la société A ! Ils sont forts, ils ont l’air de bien s’y connaître.

    Vous êtes au fur et à mesure reconnu comme une référence, et forcément ça rassure.

     

    Améliorer l’ensemble de vos services et produits

    Le référencement peut aussi être une source d’amélioration pour l’ensemble de vos services et produits.
    Comment ?

    En cherchant de nouveaux mots-clés sur lesquelles vous positionner, ainsi que les intentions de recherches liées, vous allez forcément découvrir de nouvelles idées.
    Cela peut être une gamme de produits que vous ne proposez pas encore, mais dont les tendances de recherches / ventes sont à la hausse.
    Peut-être que vos prospects ne comprennent pas certains termes techniques, et du coup ne savent pas exprimer correctement leur recherche.

    Exemple : vous vendez des jouets en bois pour enfants, et vous en fabriquez même dans votre atelier.
    Votre site est bien positionné et vous en vendez beaucoup : bien.

    Seulement de plus en plus de prospects cherchent des jouets en bois bio, et vous n’en proposez pas encore. Ça peut être intéressant de se poser la question d’en vendre.

    D’autres personnes vont se demander si elles peuvent repeindre des jouets en bois, et si oui avec quelle peinture.
    Vous maîtrisez le sujet : oui c’est possible, mais uniquement avec telle peinture et dans telles conditions ! Oh, et vous n’avez pensé à vendre ces peintures…
    D’ailleurs, votre atelier pourrait proposer une offre de remise en état des jouets en bois abimés…

     

    Prendre en compte les évolutions du marché

    Le web seul est déjà un secteur qui évolue constamment.
    Avec les objets connectés et l’ajout d’intelligence artificielle / d’algorithmes dans toujours plus de produits, c’est tout notre environnement qui change.

    Enceinte connectée Google Home

    Est-ce que votre site est suffisamment clair et visible, pour que demain lors d’une recherche vocale à l’aide d’une enceinte connectée, ce soit lui et non pas un concurrent qui est proposé ?

    Avec les voitures autonomes, si demain je demande à ma voiture de me conduire dans une entreprise à proximité qui vend un certain type de produit (que vous vendez !) : elle effectuera directement une recherche pour ensuite y aller.

    Demain, votre site ne devra plus être simplement visible par des humains qui vont regarder 5 résultats dans la page de Google avant de cliquer sur un lien. Il faudra qu’il soit pleinement optimisé pour qu’un autre objet, un autre algorithme, le trouve pertinent aussi !

    Tesla, voiture électrique autonome et conenctée

    Si au moment où vos concurrents occupent la position 0 (d’autres termes / positions verront sûrement encore le jour) et que vous en êtes encore à vous demander si vous devez investir du temps dans le référencement… vous aurez plus d’un train de retard.

     

    Répondre toujours mieux à vos clients et prospects (et augmenter les ventes)

    Vous en avez certainement entendu parlé tellement ces termes sont devenus à la mode :
    « cocon sémantique », « optimisation sémantique », « compréhension du langage », « intention de recherche » …

    On le sait pertinemment car Google communique beaucoup dessus depuis des années, et maintenant d’autres acteurs s’y mettent aussi à grand renfort d’algorithmes et d’intelligence artificielle.
    Les géants du web veulent être en mesure de créer des systèmes qui sauront parfaitement comprendre le langage humain. Pas seulement les questions posées, mais aussi l’intention réelle qu’il y a derrière.

    Proposer des réponses toujours mieux adaptées et toujours plus précises, même aux questions formulées maladroitement ou à l’orale, comme dans une conversation entre humains.

    Pour cela, les moteurs de recherche comme Google doivent s’assurer que votre site répondra vraiment à toutes les questions de l’internaute.
    Est-ce que tous les termes liés à la recherche sont là ? Est-ce que le sens et la tournure globale est vraiment la bonne ?

    Mais… en réalité… avant même Google, ne serait-ce pas logiquement à vous et dans votre intérêt direct, que de vous assurer que vous répondez parfaitement aux demandes et interrogations de vos clients ?

    Travailler à fond la sémantique d’un site, c’est s’assurer que votre contenu sera suffisamment riche pour apporter une réponse pleine et entière, et ainsi lever tous les freins et doutes de vos clients. S’assurer que vos clients seront rassurés et convaincus, et qu’ils commanderont. Que vous les fidéliserez.

    Cet aspect est finalement assez « marrant ».
    Au fil du temps et des évolutions de Google, on annonce qu’en SEO un texte bien fourni est un texte avec au moins 300 mots. Puis 500 mots. Puis 800 mots… Maintenant 1 000 et bien plus !

    Mais, que cherche Google ?
    Apporter une réponse satisfaisante à l’internaute (c’est dans le stricte intérêt de Google hein, il n’est pas philanthrope).
    De là… est-ce qu’avec 250 mots sur la fiche d’un produit technique sur votre site, vous apportez vraiment toutes les réponses au client ?
    Ou aura-t-il encore plus de questions qu’avant, l’obligeant à faire 10 recherches supplémentaires et peut-être à la fin commander sur le site d’un concurrent ?

     

    Conclusion

    Travailler à fond votre SEO est une façon d’assurer une certaine stabilité à votre activité sur le long terme, de capitaliser sur vos efforts passés et d’aborder l’avenir et la concurrence avec plus de sérénité.
    C’est aussi un formidable outil pour améliorer vos services et diversifier votre offre.

    Enfin, en vous efforçant de toujours mieux répondre à vos clients, vous améliorerez certes votre référencement naturel, mais surtout vous gagnerez en autorité, vous rassurerez vos clients et pourrez les fidéliser.

    Gilles Wisniewski
    Gilles Wisniewski
    Consultant freelance en référencement naturel, éditeur de sites web, j'accompagne des entreprises et associations dans l'amélioration de leur visibilité sur le web.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Partagez l'article :
    Partager sur facebook
    Facebook
    Partager sur twitter
    Twitter
    Partager sur email
    Email

    Partenaire

    logo marque alsace petite taille

    Sur les réseaux

    Retour haut de page